fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   France   •   Commerce   •   Brexit   •   États-Unis   •   G7 Biarritz   •   Afrique   •   Cian   •   Diplomatie économique   •   Commerce extérieur   •   
6 juin 2019

UE / Concurrence : Paris à la manœuvre pour repenser la politique européenne

© jorisvo - Fotolia.com.jpg

La France n’a toujours pas digéré l’échec de la fusion entre Alstom et Siemens, rejetée par la Commission européenne, et elle le fait savoir. Son objectif ? Convaincre Bruxelles et ses partenaires de l’Union européenne (UE) de revoir les règles en matière de concurrence, une des seules politiques - avec le Commerce également - qui relève de la compétence exclusive de l’Union.

Pour enrichir la réflexion commune, le gouvernement français a commandé à l’Inspection générale des Finances (IGF), un rapport sur le sujet proposant une série d’aménagements. Et le timing ne doit rien au hasard. Le document a été publié le 3 juin alors que la course pour la présidence de la prochaine commission vient tout juste de débuter.

Divisé en trois chapitres, le rapport de l’IGF, intitulé La politique de la concurrence et les intérêts stratégiques de l'UE* dresse d’abord le bilan - plutôt positif - de la politique européenne de concurrence...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 331
diffusée le 6 juin 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >