fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© J3G
Entreprises & secteurs

Claire Tutenuit, déléguée générale d'EpE (Entreprises pour l'Environnement), a remis le 28 novembre à Arnauld Daudruy, président du directoire du groupe Olvea, le prix Environnement Export du Moci.
Ci-dessous l'extrait du portrait d'Olvea Fish Oils paru dans le Moci*.

« Le développement durable est au cœur de la stratégie du groupe Olvea que ce soit pour les huiles végétales ou les huiles de poisson », indique d’emblée Arnauld Daudruy, président du directoire du groupe Olvea, spécialisé dans la production d’huiles de poisson et d’huiles végétales (argan, macadamia, abricot, avocat etc.).

La principale filiale du groupe, Olvea Fish Oils, produit et commercialise des huiles de poisson riches en oméga 3 destinées à l’industrie agroalimentaire (compléments alimentaires, diététique) et pharmaceutique. Cette division du groupe qui compte environ 20 personnes, a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires total de 42 millions d’euros dont plus de 89 % réalisés à l’export.

À sa création, en 1929, le groupe Olvea s’appelait Société d’importation et de raffinage d’huiles (SIRH). La société, fondée par l’arrière grand-père d’Arnauld Daudruy, s’approvisionnait en huiles de foie de morue à Fécamp, alors premier port français de pêche à la morue. La branche Winterisation Europe de SIRH, renommée en 2013 Olvea Fish Oils, était spécialisée dans la winterisation, c’est-à-dire la filtration à froid de l’huile. Ce processus permet de rendre l’huile limpide en la filtrant pour retirer les acides gras saturés qu’elle contient. « Nous sommes n° 1 mondial de la winterisation des huiles », souligne Arnauld Daudruy.

Le groupe Olvea, dont le siège se situe à Saint-Léonard, à proximité de Fécamp, dispose de trois filiales : au Maroc, en Mauritanie et au Ghana, pour le sourcing, le stockage, le raffinage, la wintérisation de ses huiles de poisson. La capacité de production d’Olvea Fish Oils atteint 30 000 tonnes d’huiles par an, elle s’approvisionne en huiles de poisson dans une quarantaine de pays (Norvège, Islande, Sénégal, Pérou…). « On s’interdit d’acheter des matières premières qui ne respectent pas le code de la FAO (l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) », informe le dirigeant.

Les huiles proviennent de poissons issus de zones de pêche dont le stock de poissons a été identifié comme durable par la FAO. Les démarches du groupe en matière de préservation des ressources halieutiques ont permis à Olvea Fish Oils d’obtenir la certification Friend of the Sea. « En Mauritanie, précise Arnauld Daudruy, nous avons fait, en juillet et août, un état des lieux complet de toute la filière : depuis les conditions de travail sur le bateau de pêche jusqu’à l’huile que l’on va exporter. Cet état des lieux, poursuit-il, permet de définir une stratégie, un plan d’amélioration sur 5 ans pour changer certaines pratiques de nos fournisseurs locaux ».

Très impliqué dans les problématiques environnementales, le groupe Olvea a créé en juin 2014 un département Développement durable. Trois ingénieurs ont été recrutés pour établir des filières d’approvisionnement en huiles de poisson et végétales qui soient conformes avec la charte de développement durable du groupe. La division Olvea Vegetable Oils du groupe est également engagée dans des démarches de développement durable. Les actions du groupe au Burkina Faso, où il dispose d’une unité de production de beurre de karité destiné à l’industrie des cosmétiques, contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Venice Affre

*Moci n° 1976, paru le 13 novembre - Spécial Palmarès des 1000 PME et ETI leaders à l'international

Rang au classement : 783e
CA 2013 : 42,06 millions EUR
CAI 2013 : 37,54 millions EUR
Variation du CAI 2013/2012 : + 57,33 %
Part de l’international dans le CA : 89,26 %

Autre nominé pour ce trophée
Solios Environnement
Vernet

Critères de sélection
Sociétés classées par Le Moci affichant dans leur stratégie de développement international et leur offre la prise en compte des problématiques de respect de l’environnement et de développement durable.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >