fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Entreprises & secteurs

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Export   •   France   •   E-commerce   •   Entreprises   •   Commerce extérieur   •   États-Unis   •   Chine   •   Union européenne   •   Innovation   •   Suisse   •   
10 janvier 2019

France / Export : la filière mode signe avec l’État pour demeurer numéro un mondial

Le 8 janvier, l’État et les organisations professionnelles du secteur de la mode et du luxe (textile, mode et habillement, travail du cuir, horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, parfumerie, cosmétique) ont signé un contrat de partenariat, en présence du ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire et de son collègue à la Culture, Franck Riester. Pour cette déjà filière très exportatrice, l'enjeu est d'abord la formation, mais l'international est aussi en ligne de mire.

De fait, parallèlement, était inauguré le nouvel Institut français de la mode, né de l’union de l’actuel Institut français de la mode (IFM) et de l’École de la Chambre syndicale de la couture parisienne (ECSCP). Ce double évènement s’est tenu à la Cité de la mode et du design où tous les programmes de l’IFM seront déployés à partir de l’automne 2020.

La formation, enjeu majeur

Le contrat a été conclu dans le cadre du Comité stratégique de filière (CSF), créé sous l’égide du Conseil national de l’industrie (CNI) que préside le Premier ministre. Pour cette filière déjà très internationalisée, la formation apparaît comme le principal enjeu (...)

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 310
diffusée le 10 janvier 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >