fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Wacquier - Fotolia.com
Entreprises & secteursPays & marchésRéglementations

La réouverture des marchés étrangers à la viande de bœuf française continue sur sa lancée (voir notre article). Après l'Arabie saoudite qui a annoncé le 13 octobre dernier en marge de la 2e session de la Commission mixte franco-saoudienne, la levée de son embargo sur le bœuf français, et à peine moins de dix jours après le lancement par le gouvernement de la plateforme « France Viande Export » (voir notre article) vient le tour du Canada.

Une bonne nouvelle pour les entreprises françaises de la filière qui souhaitent exporter vers ce vaste marché. Et une nouvelle saluée comme il se doit, une nouvelle fois, dans un communiqué commun publié hier 21 octobre, par Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt et Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

Outre la France, l’ouverture du marché canadien à la viande bovine sera rouvert à  18 autres pays de l’Union européenne (UE) concernés par l'embargo.

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, l’autorité sanitaire brésilienne vient pour sa part de reconnaître publiquement l’équivalence du système sanitaire français. Cette décision ouvre le marché brésilien aux nouveaux établissements laitiers français qui souhaitent y exporter, sous réserve qu’ils bénéficient d’une autorisation délivrée par la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Cette dernière se voit ainsi confier la responsabilité d’établir et de mettre à jour la liste des établissements français de produits laitiers habilités à exporter vers le Brésil, sans qu’il soit nécessaire de faire appel à de nouvelles visites d’inspection brésiliennes. Ces entreprises vont donc dès à présent pouvoir demander aux autorités brésiliennes la validation des étiquettes de leurs produits destinés à l’export.

Les ministres ont souligné que : « La mobilisation continue du gouvernement pour ouvrir de nouveaux marchés à l’export est une des priorités du plan de soutien à l’élevage français. Avec la mobilisation d’une enveloppe de 10 millions d’euros pour faire la promotion de la viande bovine française, le lancement le 12 octobre de la plateforme export et la levée des embargos vietnamien, qatari, singapourien, saoudien et sud-africain, canadien, et l’ouverture du marché brésilien aux produits laitiers françaises, les filières agricoles disposent d’atouts décisifs pour réussir à l’international. »

Pour prolonger :
- Viande bovine/Diplomatie économique : les (bons) comptes à l’international du plan de soutien à l’élevage
-
Viandes/Export : Stéphane Le Foll et Matthias Fekl lancent la plateforme « France viande export »

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >