fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
France   •   Union européenne   •   États-Unis   •   Chine   •   Commerce international   •   Export   •   Commission européenne   •   OMC   •   Automobile   •   Commerce extérieur   •   
29 novembre 2011

Roumanie : la croissance est de retour

En suivant les recommandations du Fonds monétaire international (FMI), la Roumanie n’est pas seulement en train de gagner son pari en sortant de la récession, mais ce pays, qui a dû emprunter 20 milliards d’euros en mars 2009, dont 12,9 milliards au FMI, pourrait dans les années à venir afficher une croissance économique à faire pâlir de jalousie ses voisins.

En effet, la Commission européenne vient de relever à 1,7 % contre 1,5 % le taux de progression du Produit intérieur brut (PIB) cette année. Plus encore, elle prévoit un nouveau bond du PIB de 2,1 % en 2012 et de 3,4 % en 2013. « La Roumanie est le deuxième pays de l’Europe centrale et orientale, après la Pologne », rappelait, le 17 novembre, le site de l’Union des chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger (Uccife).

L’année 2011 sera ainsi la première présentant une croissance positive depuis 2008. La consommation devrait renouer avec une certaine stabilité et les exportations augmenter. En 2010, les importations roumaines ont approché la barre des 48,9 milliards d’euros. Soit un bond de 20,3 %, qui n’a, toutefois, pas été suffisant pour renouer avec le chiffre de 2008 (57,1 milliards). Les achats à la France ont augmenté moins vite, de 15,4 %, pour s’élever à 2,8 milliards (contre 3,2 milliards en 2008), d’après la société GTIS.

Pendant les huit premiers mois de l’année, la Roumanie a encore accru de 20,1 % ses achats à l’étranger, les importations en provenance de l’Hexagone affichant, quant à elles, une hausse de 16,3 % à 2,1 milliards d’euros. La France, qui vend surtout des produits industriels, y détenait ainsi une part de marché de 5,8 %, en recul par rapport à janvier-août 2008 et 2009 (respectivement, 6,3 % et 6 %).

La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture française en Roumanie (CCIFER)  a identifié un certain nombre de secteurs porteurs, à l’instar des nouvelles technologies. « La main d’œuvre est hautement qualifiée », remarque la CCIFER. Mais aussi les infrastructures : les voies de communication, priorité du gouvernement roumain, et les infrastructures urbaines et autour des parcs industriels et pôles de croissance.

Autre domaine d’activité, l’énergie et le développement durable. Priorité est donnée à l’hydroélectricité, la thermoélectricité et le thermonucléaire. Sans pour autant négliger les énergies renouvelables et la modernisation du réseau de distribution. Enfin, l’agroalimentaire. Quelque 8,5 % de la superficie agricole sont des terres non exploitées, ce qui ouvre des perspectives. D’autant plus, précise la CCIFER, que « l’Union européenne mobilise plus de 8 milliards d’euros sur la période 2007-2013 pour la Roumanie afin de moderniser la production agricole, développer la transformation alimentaire, favoriser la structuration des filières et accompagner le développement rural dans son ensemble ».

La Roumanie s’est toujours félicitée de l’aide européenne, qui a permis à son économie de décoller. Régulièrement, Bucarest annonce son intention de rejoindre la zone euro en 2015.

François Pargny

Pour en savoir plus :

Consulter

La fiche pays du MOCI sur la Roumanie 

Le GPS Business du MOCI sur la Roumanie, en tapant « Roumanie » dans l’onglet « Où », qui présente des actualités, une série de salons, des appels d’offres, des textes règlementaires, des sites de référence et une liste d’experts membres du MOCI Club spécialisés sur la Roumanie avec notamment Maryline Bertheau-Sobczyk (groupe Logos) et Marc Pascal Huot (AM Conseil International).

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >