X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même

Lettre_confidentielle_600px

UE / Royaume-Uni : le Medef n’exclut pas un scénario catastrophe pour le ‘Brexit’

Cet article a fait l'objet d'une Alerte le 8 novembre 15H00, diffusée auprès des abonnés de la Lettre confidentielle. Se préparer au scénario du pire ! A la veille d’une nouvelle session de négociations, les 9 et 10 novembre à Bruxelles, c’est ce que préconise Pierre Gattaz face aux risques d’un ‘no deal’ entre Londres et Bruxelles. « La bonne gestion d’une entreprise c’est d’envisager tous les scénarios, y compris si les négociations traînent en longueur ou si elles se terminent sans aucun accord », explique le président du Medef interrogé par le site politico.eu. Car faute d’accord en mars 2019, échéance fixée pour la fin des pourparlers sur le ‘Brexit’, personne ne sait ce que deviendront les sociétés européennes implantées au Royaume-Uni. Cette incertitude juridique et politique ne sera pas sans conséquence pour les 3000 entreprises françaises, employant près de 400 000 personnes sur le sol britannique. Comment vont-elles gérer leurs licences commerciales avec le Royaume-Uni ? Qu’adviendra-t-il des contrats de travail de leurs...

L'accès à la totalité de cet article est protégé
imagedefaut
UE / Royaume-Uni : le Medef n’exclut pas un scénario catastrophe pour le ‘Brexit’
Il vous reste 70% de l'article à lire

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Contenu associé