X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Venezuela | Données Générales

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Données générales Carte du Venezuela

Capitale : Caracas

Heure locale :
Il est %H:%M à Caracas

Taux de change au :

Prévision de croissance du PIB : -4,5% en 2017

Stocks d'IDE : 30 142 millions USD en 2016

Risque pays : Consultez l'analyse risque-pays du Venezuela proposée par Crecimundi.

Liberté économique :
Note : 27,0/100
Classement : n.c.
Rang mondial : 179
Rang régional : 32

Carte de la Liberté Economique dans le monde
Source : Indice de liberté économique 2017, Heritage Foundation

Présentation

Conjoncture économique

Doté de la première réserve mondiale de pétrole (299,95 Mds de barils en 2015), le Venezuela est la 5ème puissance économique d’Amérique latine derrière le Brésil, le Mexique, l’Argentine et la Colombie. Excessivement dépendante des fluctuations du prix du pétrole, l'économie vénézuélienne a été très touchée par la crise économique mondiale, et a subi de plein fouet la baisse des cours pétroliers. En 2015, l’économie s’est contractée de -10%, et la production s’est encore réduite de 10% durant les trois premiers trimestres de 2016. L’inflation galopante, atteignant le taux ahurissant de 700% en 2016, associée à la chute libre de la valeur du bolivar, n’ont fait qu’aggraver la situation économique.

En 2015, au début de la crise vénézuélienne, les réserves internationales ont fondu de 30% sur un an, et la dette publique a atteint les 60% du PIB. La faiblesse persistante des prix pétroliers a réduit les marges de manœuvre du gouvernement et a rendu la menace d’un défaut de paiement de la dette externe vénézuélienne de plus en plus crédible. Le Venezuela a évité de justesse le défaut en 2015 grâce aux prêts accordés par la Chine et a réussi à honorer l’échéance de février 2016 (1,5 milliards USD), mais les deux échéances les plus importantes sont à venir (autour de 4,8 milliards USD), prévues en octobre et novembre 2016. La récente décision de Citibank d’abandonner son rôle d’organisme de paiement pour la dette extérieure du Venezuela laisse le pays dans une situation précaire. Le recours aux prêts bilatéraux ne suffit pas à équilibrer la balance des paiements, ce qui se traduit par une érosion des réserves et par l’envolée du dollar sur le marché parallèle (plus de 900 VEF fin 2015). Les élections législatives de décembre 2015 ont porté l’opposition au pouvoir, mettant fin au mouvement de gauche fondé par l’ancien président Hugo Chavez. Le président Nicolas Maduro, contraint désormais d’opérer un resserrement de la politique budgétaire, a décrété en janvier 2016 « l’état d’urgence économique » d’une durée de 2 mois renouvelable. Se disant victime d’une guerre économique, le gouvernement a procédé à des interventions médiatisées contre des entreprises, et à l’expulsion de Colombiens près de la frontière, lieu de contrebande et d’agissement de paramilitaires. Les efforts déployés par Maduro pour résister à tout référendum révocatoire ont déclenché des vagues de protestations.

Au Venezuela, les augmentations de salaire n’ont pas suivi la hausse de l’inflation. Ainsi, le pouvoir d’achat est faible et a nettement diminué au cours de l’année ; la pauvreté a augmenté et le système de santé s’est dégradé. Le taux de chômage (14% en 2015) explose. Le pays fait également face à une montée de l’insécurité, avec le taux d’homicide le plus élevé du continent latino-américain. Du fait du marasme économique, les pénuries d’aliments et de médicaments ont augmenté en 2016. Le Vénézuélien moyen passe dorénavant 35 heures par mois à faire la queue pour obtenir de la nourriture.


Principaux secteurs d'activité

Le secteur agricole contribue à 5,5% du PIB vénézuélien, et emploie environ 7,5% de la population active. Les principales productions agricoles du pays sont le maïs, le soja, la canne à sucre, le riz, le coton, les bananes, les légumes, le café, la viande de boeuf et de porc, le lait, les oeufs et le poisson. Le Venezuela bénéficie d'importantes ressources naturelles : pétrole, gaz, mines d'or et d'argent, bauxite et diamants.

Selon l'OPEP, les réserves prouvées en pétrole du pays atteindraient 299,95 milliards de barils ce qui le place à la première place mondiale devant l'Arabie Saoudite.

Le secteur industriel représente près de 50% du PIB et emploie environ un cinquième de la population. Les principales activités industrielles sont le pétrole (contrôlé par une société d'Etat, le pétrole représente la première richesse naturelle du pays), le matériel de construction, l'alimentation, le textile, le fer, l'acier, l'aluminium et l'assemblage de pièces de moteurs.

Le secteur des services représente plus de 40% du PIB et emploie plus de 70% de la population active.


Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Venezuela" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Commerce extérieur

Le commerce extérieur du Venezuela représente un peu moins de 40% du PIB (OMC, moyenne 2012-2014). Le pays cherche avant tout à améliorer et à accroître ses relations commerciales avec la zone latino-américaine, l'UE et la Chine. Le Vénézuéla a officiellement intégré le Mercosur le 31 juillet 2012, faisant de cette organisation le quatrième bloc commercial après l’Union Européenne, le NAFTA et l’ASEAN. Les Etats-Unis demeurent toutefois le principal client pétrolier et le premier partenaire économique et commercial du Vénézuéla. Ils paient leurs achats au prix du marché et constituent, par conséquent, la première source de liquidités du Vénézuéla.

Le pays exporte du pétrole, du fer, de la bauxite et de l'aluminium, des produits agricoles, des produits semi-manufacturés, des véhicules et des produits chimiques. Les principaux clients du Venezuela sont la Chine, l'Inde et Singapour. Le pays importe des produits manufacturés et de luxe, des machines et des équipements pour le secteur des transports, du matériel de construction et des produits pharmaceutiques. Les principaux fournisseurs du Venezuela sont les Etats-Unis, la Chine et le Brésil.

La balance commerciale du Venezuela est structurellement très excédentaire du fait de la manne pétrolière. Néanmoins, depuis 2014, les exportations pétrolières ont cessé de progresser et durant le troisième trimestre de 2015, la balance commerciale a enregistré un déficit de 782 millions USD.

Le pétrole représentaient près de 90% des revenus d'exportation et plus de 40% du budget fédéral en 2014. Les exportations hors pétrole, qui représentaient 35% du total dans les années 1990, se sont considérablement réduites (moins de 11% en 2014), conséquence de l’affaiblissement de l'appareil productif et d'une dépendance accrue envers la rente pétrolière.


Plus d'informations sur la page "How to Export to Venezuela" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Le contexte politique

Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'Etat et du gouvernement. Il est élu au suffrage universel pour six ans. C'est lui qui détient le pouvoir exécutif. Le président nomme le Vice-président. Il décide de la taille et de la composition du Conseil des Ministres et en nomme les membres, avec le Parlement.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif au Venezuela est monocaméral. Le Parlement, appelé Assemblée Nationale, compte 167 sièges et ses membres sont élus au suffrage universel, pour cinq ans. Trois sièges sont réservés aux peuples indigènes du Venezuela. Le pouvoir législatif n'appartient qu'à l'Assemblée Nationale. Le président a le droit de veto sur les projets de loi de l'Assemblée Nationale, mais une simple majorité au parlement peut le supplanter. Cependant, dans certaines conditions, le président peut dissoudre l'Assemblée Nationale.
Les principaux partis politiques
Le Venezuela a un système politique multipartiste. Un parti n'a que tres peu de chances d'accéder seul au pouvoir. De ce fait, les formations politiques s'entendent souvent afin de former des gouvernements de coalition. Cependant, le gouvernement s'emploie à circonscrire le pouvoir des groupes d'opposition et de leurs alliés. Les principaux partis du pays sont :
- Le Parti Socialiste uni du Venezuela (PSUV) : gauche, détient toujours une majorité écrasante au parlement, socialiste. 
- Le Parti Communiste du Venezuela (PCV) : extrême-gauche, animé d'idéaux marxistes-léninistes
Opposition :
- La Table Ronde de l'Unité Démocratique (MUD) : dans l'opposition, exerce toujours un rôle politique important, rassemble un vaste spectre de partis
Chefs de gouvernement :
Chef d'Etat et de Gouvernement : Président Nicolas MADURO Moros (depujis le 8 mars 2013) - Partido Socialista Unido de Venezuela, PSUV
Les prochaines élections
Présidentielles : n.c
Assemblée Nationale : 2020

Les conditions de vie

Santé et sécurité

Les précautions sanitaires
Aucune exigence en matière de vaccination. Un risque de paludisme sous la forme bénigne à P. vivax existe toute l'année dans certaines zones rurales des Etats d'Amazonas, Apure, Barinas, Bolivar, Sucre et Táchira. Le risque de paludisme à P, falciparum est limité à des municipalités situées dans des zones de jungle. Des cas isolés de paludisme à falciparum résistant à la chloroquine ont été signalés. Prophylaxie recommandée dans les zones à risque : CHL pour P. vivax ; C+P pour P. falciparum.
Respecter les mesures d'hygiène élémentaires (ne boire que de l'eau en bouteille capsulée si les conditions d'hygiène ne vous semblent pas respectées), éviter les jus de fruits ou crudités, surtout en saison chaude. La vaccination antirabique est vivement conseillée.
Pour plus d'information sur les conditions sanitaires
Informations sanitaires
Doctissimo
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Pour plus d'information sur les conditions de sécurité
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Contacter votre ambassade
Ambassade de France au Venezuela
 

Les numéros d'urgence

Numéro unique des services généraux (Police, Pompiers, Urgences) 171, *171 (depuis un portable)

Décalage horaire et climat

L'heure qu'il est en ce moment
Il est %H:%M à Caracas
L'heure d'été
Il n'y a pas d'été à proprement parler. La saison sèche est la plus chaude et s'étend de Novembre à Avril.

Carte des zones de décalage horaire

Fuseau(x) horaire
 
Le type de climat
 Le climat est tropical, chaud et humide. Dans les hauteurs les températures sont plus modérées. Les températures oscillent entre 18 et 35 degrés.
Pour plus d'informations
Yahoo Weather

Niveau moyen des températures et des précipitations

 
Climat

Les ressources utiles

Trouver un appartement
Liste des agences immobilières

Location
Location et achat
Trouver un emploi
Site de recherche et d’offres d’emploi

Télécommunication

Les codes internationaux
Pour contacter un correspondant à l'étranger vous devrez composer : le préfixe international + l'indicatif + le numéro d'appel de votre correspondant (sans le 0 au début).
Pour appeler au Venezuela depuis la France, composer le 00 (ou +) +58.
Pour appeler en France depuis le Venezuela, composer le 00 (ou +) 33.
L'utilisation des téléphones portables
Le Venezuela utilise le TDMA : Time Division Multiple Access, le CDMA : Code Division Multiple Access et le GSM 900. 
Suffixe internet
.ve