X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Guatemala | Données Générales

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Données générales Carte du Guatemala

Capitale : Guatemala

Heure locale :
Il est %H:%M à Guatemala

Taux de change au :

Prévision de croissance du PIB : 3,8% en 2017

Stocks d'IDE : 14 575 millions USD en 2016

Risque pays : Consultez l'analyse risque-pays du Guatemala proposée par Crecimundi.

Liberté économique :
Note : 63,0/100
Classement : n.c.
Rang mondial : 74
Rang régional : 15

Carte de la Liberté Economique dans le monde
Source : Indice de liberté économique 2017, Heritage Foundation

Présentation

Conjoncture économique

La croissance du Guatemala, qui fut un des seuls pays à avoir évité une récession en 2009, se maintient à un bon niveau depuis 2011. La reprise des échanges internationaux et les mesures adoptées par le gouvernement ont permis à l'économie nationale de croître régulièrement. Bénéficiant de la reprise américaine (les Etats-Unis absorbant 40% des exportations du pays), la croissance guatémaltèque s'est élevée à près de 4% du PIB en 2015 selon les estimations, soit un progrès par rapport à 2014. Elle devrait rester proche de ce niveau en 2016, portée par la consommation des ménages, l'essor de la demande américaine et le secteur minier.

Les indicateurs macroéconomiques du pays sont plutôt bons : la croissance se maintient, la dette publique est sous contrôle (25% du PIB), le déficit budgétaire est inférieur à 2% et l'inflation est basse. Néanmoins, la faiblesse des recettes budgétaires limite les moyens d'action du gouvernement, le faible taux d'investissement public (2,7% du PIB) ne répondant pas aux impératifs sociaux. Les exportations bénéficient du dynamisme de la demande aux Etats-Unis, mais également au Salvador et au Honduras. En outre, les transferts des migrants progressent régulièrement, ce qui soutient la consommation privée. L'inflation a augmenté en 2015, mais devrait diminuer grâce à la baisse des cours du pétrole. Les faibles ressources budgétaires du gouvernement freinent son action. La réforme fiscale votée en 2012, qui visait à augmenter les recettes publiques, voit sa mise en œuvre ralentie par la multitude de recours juridictionnels. L'absence de politique fiscale redistributive empêche la réduction des inégalités. En outre, en 2014 des paysans ont bloqué les routes pour exiger en vain le vote d'une loi sur le développement agraire. L'expansion des cultures d'exportation (canne à sucre et huile de palme) menace la sécurité alimentaire du pays. En 2015, les exportations et les importations ont progressé. En conséquence, le déficit commercial est resté stable. Il pourrait diminuer en 2016 si les cours du pétrole ne repartent pas à la hausse. En plus de la pauvreté et des inégalités, le pays fait face à la violence générée par le crime organisé et les narcotrafiquants, poussant les jeunes à émigrer. La faible productivité, l’insuffisance des infrastructures, la corruption et l'impunité entravent le développement. Le pays est fréquemment victime de catastrophes naturelles (éruptions volcaniques, ouragans, tremblements de terre, inondations, sécheresse), mais dispose néanmoins d’un potentiel touristique, agricole, hydrologique et minier important. En septembre 2015, le président Molina a démissionné alors qu'il était accusé de corruption. Son remplaçant, Jimmy Morales, a remporté une victoire incontestable en octobre 2015. Il a pour objectif principal de lutter contre la corruption.

Sur le plan social, la Guatemala fait face à une situation difficile : plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, le pays détient l'un des taux de malnutrition les plus élevés au monde, l’illettrisme concerne le quart des adultes et il existe de fortes inégalités de revenus. Le chômage et le sous-emploi sont restés élevés, dans ce pays où les trois quarts de la population active travaillent dans le secteur informel. Les Etats-Unis vont débloquer des fonds pour le développement de l'Amérique centrale dans le cadre de l'"Alliance pour la prospérité dans les pays du Triangle Nord".


Principaux secteurs d'activité

L’agriculture représente 11,5 % du produit intérieur brut et emploie 32,7% de la population active. Il pèse plus de 70 % dans les exportations du pays. Le Guatemala produit et exporte principalement du café, du sucre, des bananes, du coton, du caoutchouc, de la cardamome et diverses variétés de bois précieux et de fruits exotiques. Le pays, qui dispose d'une petite industrie minière, extrait du cuivre, du zinc, du fer et du nickel, et possède un fort potentiel dans les secteurs de la géothermie et l'hydroélectricité.

Le secteur industriel représente 29% du PIB et emploie 17% de la population. Son poids est en légère diminution. Il concerne principalement le textile, les industries du papier, les produits pharmaceutiques ainsi que la transformation du caoutchouc. Il faut noter que depuis l'entrée du Guatemala dans la Zone de Libre Échange pour les Amériques (ZLEA), mise en place par les États-Unis, les avantages douaniers ont amené un accroissement des investissements et des implantations d'entreprises américaines sur le territoire.

Le secteur tertiaire représente la plus grande partie du PIB, avec près de 60%. Il emploie 50% de la population active. L'industrie du tourisme est très dynamique et continue à croître.


Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Guatemala" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Commerce extérieur

Le commerce extérieur représente 59% du PIB guatémaltèque (moyenne OMC 2012-2014). Le Guatemala est un des cinq pays du Marché Commun d'Amérique Centrale (MCAC) avec le Costa Rica, le Salvador, le Honduras et le Nicaragua. De plus, le Guatemala a signé le ZLEA, ou ALCA en 2004. Cet accord est caractérisé par une union douanière avantageuse pour les pays d'Amérique Centrale, le Mexique, les Etats-Unis et le Canada. L’intégration régionale est une des priorités de la politique étrangère du Guatemala. Celui-ci est membre du Système d’Intégration d’Amérique Centrale (SICA). L’Union Européenne soutient ce processus d’intégration dont le renforcement était l'une des conditions d'un accord d’association bi-régional. Le Guatemala est, derrière le Nicaragua, le deuxième bénéficiaire en Amérique Centrale de la coopération européenne et bénéficie du Système de Préférences Généralisées communautaire.

Les Etats-Unis constituent le partenaire incontournable du Guatemala. De loin le premier client et premier fournisseur, ils sont aussi le deuxième pourvoyeur bilatéral (derrière l’Espagne) d’aide au développement et accueillent environ 1,3 million d’émigrés guatémaltèques dont les envois de fonds représentent environ 10% du PIB.

En 2015, les importations et les exportations sont restées globalement stables et le déficit commercial, qui est structurel, est resté stable. Les principaux produits exportés sont le café, le sucre, le pétrole, le textile, les fruits et légumes et la cardamone. Les principaux clients du Guatemala sont les Etats-Unis (plus de 36% des exportations), le Salvador, le Honduras, le Mexique et le Costa Rica. Les principaux fournisseurs du pays sont les Etats-Unis (plus de 40% des importations), le Mexique, la Chine (dont la place est croissante dans les échanges commerciaux avec le pays), et l'UE.


Plus d'informations sur la page "How to Export to Guatemala" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Le contexte politique

Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'Etat et du gouvernement. Il détient le pouvoir exécutif, qui comprend l'exécution de la loi et la direction des affaires courantes. Le Conseil des Ministres est nommé par le président. Le président est élu au suffrage universel pour une période de 4 ans.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif guatémaltèque est monocaméral. Le Parlement, appelé Congrès de la République, compte 158 membres, élus au suffrage universel pour quatre ans. La Constitution du pays prévoit la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Le président ne peut pas dissoudre le Parlement. Cependant, il possède un droit de veto sur les projets de loi du Parlement, veto qui à son tour, peut être supplanté par une super majorité des législateurs.
Les principaux partis politiques
Le Guatemala est un système multipartiste, bien que plusieurs grands partis dominent la scène politique. Les principaux partis sont :

- Le Parti Patriotique (PP) : droite, nationaliste
- Union Nationale pour l'Espoir (UNE) : centre-gauche, nationaliste
- La Grande Alliance Nationale (GANA) : centre-droit
- Union du changement Nationaliste (UCN) : droite
- Liberté Démocratique Renouvelée (LIDER) : centre-droit
- Engagement, Renouveau et Ordre (CREO

Chefs de gouvernement :
Président : Jimmy MORALES (depuis le 14 janvier 2016) - FCN–Nación
Vice-président : Jafeth CABRERA (depuis le 14 janvier 2016) - FCN–Nación
Les prochaines élections
Présidentielles et législatives: 2019

Les conditions de vie

Santé et sécurité

Les précautions sanitaires
Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé aux voyageurs qui ont plus d'un an en provenance de pays comprenant des zones à risque. Il est recommandé d'avoir fait un certain nombre de vaccins avant de se rendre sur place : Hépatites virales A et B, diphtérie, tétanos, poliomyélites et typhoïde. En ce qui concerne le paludisme le pays est du "groupe 1" : un traitement préventif à base chloroquine est recommandé.

Se prémunir contre la diarrhée du voyageur (Turista). Les aliments les plus à risque sont les plats préparés et consommés froids dans un deuxième temps; les fruits de mer, viandes, poissons peu ou mal cuits et les crudités ainsi que les fruits non épluchés par soi-même sont également à risque. L'eau de boisson doit être bouillie, filtrée ou consommée dans des bouteilles capsulées; ne pas boire de l'eau du robinet, mais de l’eau en bouteille ou purifiée.

Dans les zones non urbaines toujours regarder dans ses chaussures avant de les mettre. Le vaccin contre la rage n'est pas obligatoire mais en cas de morsure d'un rongeur ou animal à sang chaud aller tout de suite consulter dans l'hôpital le plus proche pour être vacciné.

Pour plus d'information sur les conditions sanitaires
Site touristique
Site sur la santé
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Pour plus d'information sur les conditions de sécurité
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Contacter votre ambassade
Ambassade de France au Guatemala
 

Les numéros d'urgence

Urgences Sanitaires (502) 230 62 86 - 88
Police Urgences (502) 220 01 68, 220 55 98
Pompiers 122, 123

Décalage horaire et climat

L'heure qu'il est en ce moment
Il est %H:%M à Guatemala
L'heure d'été
Pas de changement d'horaire due à la localisation géographique du Guatemala (près de l'Equateur).

Carte des zones de décalage horaire

Fuseau(x) horaire
 
Le type de climat
Climat chaud et humide toute l'année et frais en altitude, saison des pluies : de mai à octobre et saison sèche : de novembre à avril.
Pour plus d'informations
Yahoo Weather

Niveau moyen des températures et des précipitations

 
Climat

Les ressources utiles

Trouver un appartement
Liste d’agences pour tous types de locations (Spanish only).

Petites annonces (en espagnol)
De particulier à particulier
Trouver un emploi
Annonces et offres d'emploi
Annonces et offres d'emploi
Tecoloco

Télécommunication

Les codes internationaux
Pour contacter un correspondant à l'étranger vous devrez composer : le préfixe international + l'indicatif + le numéro d'appel de votre correspondant (sans le 0 au début).
Pour appeler au Guatemala depuis la France, composer le 00 (ou +) +502.
Pour appeler en France depuis le Guatemala, composer le 00 (ou +) 33.
L'utilisation des téléphones portables
La majorité des mobiles fonctionnent avec carte rechargeable que l'on peut se procurer dans les points de vente spécialisés ou des magasins de journaux.  Le pays utilise le système CDMA : Code Division Multiple Access. Pour savoir si vous pouvez utiliser votre portable dans ce pays, contactez votre opérateur.
Suffixe internet
.gt