X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
En savoir +

Dossier

Guide business Algérie 2012
24 mai 2012

Trois questions à Réda El Baki, directeur général de la chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF)

alger-vu-du-port-de-la-madrague

Le Moci. Les relations étaient au beau fixe entre Paris et Alger en 2011. Qu’en est-il en 2012, année du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie ?Réda El Baki. Nous ne sommes plus dans une situation de tension. La mission de Jean-Pierre Raffarin, qui s’est déplacé en 2011 à plusieurs reprises à Alger pour faire avancer des grands projets d’investissement, a beaucoup fait pour le rapprochement entre les deux capitales. Et de fait, depuis 2011, les relations sont apaisées. En revanche, les échéances politiques dans les deux pays – élections présidentielles en France le 22 avril et 6 mai, élections législatives en Algérie le 10 mai – ont relégué – et c’est normal – les relations économiques au second plan. Il faudra attendre l’issue de ces échéances pour poursuivre cette logique de partenariat et faire aboutir les grands projets d’investissements.Le Moci. La règle 51/49, qui oblige les étrangers à céder la majorité d’un projet d’investissement à des intérêts algériens, fait toujours beaucoup couler d’encre en France. Qu’en pense le secteur privé algérien ? Réda El Baki. En Algérie, une réflexion est lancée dans le tissu économique. Le Forum des chefs d’entreprises (FCE), en particulier, est assez...

L'accès à ce dossier est protégé
alger-vu-du-port-de-la-madrague
Trois questions à Réda El Baki, directeur général de la chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF)
Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier contient 8 articles.