X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
Professionnel
Etudiant/VIE

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   Commerce   •   Commerce international   •   Commerce extérieur   •   France   •   Accord de libre-échange   •   Asie   •   Chine   •   Protectionnisme   •   Afrique   •   
21 avril 2017

UE / Présidentielle française : Bruxelles scrute les programmes des trois candidats pro-européens

Bergère - Fotolia.com© Bergère - Fotolia.com

Jamais une élection en France n’aura suscité autant d’intérêt et de commentaires chez nos voisins européens. « Sur onze candidats, huit sont ouvertement eurosceptiques voire carrément europhobes », soulignait, en début de semaine un membre du cabinet de Jean-Claude Juncker, inquiet des conséquences de ce scrutin pour l’avenir de l’Union européenne (UE). Seuls les programmes européens de François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti socialiste) et Emmanuel Macron (En Marche) restent dès lors susceptibles de « s’inscrire dans une construction à 27 », note cette même source, même si certaines des propositions évoquées provoquent parfois des sueurs froides à Bruxelles.Au sein de la direction générale Commerce à la Commission européenne, les deux candidats de la droite et du centre sont jugés les plus favorables à la poursuite des politiques européennes engagées dans le secteur. Alors que Benoît Hamon, qui a fait le vœu d’une Europe moins libre-échangiste, a promis de bloquer la ratification du CETA, l’accord de libre-échange conclu avec le Canada, François Fillon et Emmanuel Macron soutiennent sa mise en œuvre. L’un comme l’autre proposent néanmoins de revoir les critères à la base de ces négociations internationales (...)

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 235
diffusée le 20 avril 2017 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, exceptionnellement en accès libre, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Pays & marchés