X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
France   •   Commerce extérieur   •   Union européenne   •   Entreprises   •   Chine   •   Commerce international   •   États-Unis   •   Exportations   •   Europe   •   Medef International   •   
6 février 2013

Investissements internationaux : Paris dans le Top 10 mondial en 2012

new-york-xtravagant

En termes d'attractivité des investissements étrangers, Paris est, avec Londres, la seule destination d'Europe continentale (hors Russie) qui figure dans le Top 10 des 25 métropoles internationales* citées par l'étude "Global Cities Investment Monitor" réalisée par Paris – Ile de France Capitale Economique avec le cabinet d'audit KPMG, parue le 5 février.

9ème avec 641 investissements internationaux "Greenfield"

De par l’économie du Grand Paris, la capitale française reste une destination privilégiée et une métropole qui attire des secteurs d’activité très diversifiés. Paris figure à la 9ème place des métropoles les plus prisées des investisseurs internationaux. Londres est premier du classement, talonné par deux métropoles chinoises Hong Kong (2ème) et Shanghai (3ème).

L'étude mesure le nombre d’investissements internationaux dits "Greenfield", c’est-à-dire créateurs d’emplois et d’activités nouvelles, dans les 25 principales métropoles du monde entre le 4ème trimestre 2011 et le 3ème trimestre 2012.
Face à la multiplication des métropoles concurrentes telles que Londres, Shanghai, Pékin, Moscou, New York ou Sydney, la "ville lumière" maintient malgré tout son attractivité mondiale. Sur la période 2008-2012, Paris a cumulé un total de 641 investissements Greenfield, se positionnant devant Pékin (618) et derrière São Paulo (654). La capitale britannique se classe 1ère avec 1 375 investissements. Suivent Shanghai et Hong Kong qui ont totalisé respectivement 1 133 et 996 investissements.

36 % des investissements à Paris sont dans les NTIC

En matière de secteurs d'activités des investissements, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) demeurent le moteur en Europe et dans le monde, suivies par les services financiers, et les services aux entreprises : ainsi, quelque 36 % des investissements internationaux perçus par Paris sont destinés au secteur des TIC, viennent ensuite les services financiers (35 %), les services et les produits dédiés à la consommation (15 %) et l’industrie, énergie et équipement (14 %).

En ce qui concerne l'origine des investissements, l’Europe demeure le 1er investisseur dans les 25 métropoles. Dans les métropoles d’Amérique latine, 49 % des investissements étrangers proviennent d’Europe. Et en Amérique du Nord, les investissements européens comptent pour 59 % des investissements totaux. L' Europe investit également chez elle : les investissements intra-européens représentent 48 %.

Ce résultat est plutôt encourageant dans la mesure où il a été obtenu dans une conjoncture difficile. Outre la concurrence des autres agglomérations, en 2012, les investissements internationaux Greenfield ont connu une baisse globale de 12 % dans le contexte de morosité en Europe et en Amérique du nord que l'on sait. L’Amérique latine et les Caraïbes affichent la plus forte chute des investissements, en baisse de 20 %. Les bons élèves sont l’Afrique et l’Australie avec des diminutions respectives de 2 % et 3 %. L' Europe de l'Ouest a également enregistré une forte baisse des investissements mondiaux qui ont reculé de 16 % en 2012.


En matière de secteurs d'activités des investissements, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) demeurent le moteur en Europe et dans le monde, suivies par les services financiers, et les services aux entreprises. 36 % des investissements internationaux perçus par Paris sont destinés au secteur des TIC, viennent ensuite les services financiers (35 %), les services et les produits dédiés à la consommation (15 %) et l’industrie, énergie et équipement (14 %).

Venice Affre

*Paris, Londres, Barcelone, Madrid, Moscou, Francfort, Amsterdam, Istanbul, Mumbaï, Tokyo, Séoul, Shanghai, Hong Kong, Pékin, New York, San Francisco, São Paulo, Düsseldorf, Varsovie, Dublin, Bangalore, New Delhi, Sydney, Toronto et Abou Dhabi

Pour en savoir plus :

Consulter l'étude disponible sur le site KPMG

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Pays & marchés