X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
En savoir +

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   Export   •   CETA   •   France   •   Canada   •   Medef   •   Agroalimentaire   •   Douane   •   Commerce extérieur   •   Accord de libre-échange   •   
9 octobre 2017

Commerce extérieur / France : le déficit se creuse avec la reprise de l’investissement

Jens-Fotolia.com© Jens-Fotolia.com

Au cours des huit premiers mois de l'année, le déficit cumulé de la balance commerciale tricolore a atteint -44,7 milliards d'euros, contre -31,1 milliards en 2016, d’après les indicateurs du commerce extérieur donnés par la Douane dans sa dernière étude mensuelle* publiée le 6 octobre. Cette détérioration du déficit cumulé entre janvier et août est liée à la montée des importations, qui se sont élevées à 355,5 milliards d'euros contre 310,8 milliards pour les exportations de janvier à août 2016. En glissement annuel, de septembre 2016 à août 2017, le solde négatif des échanges de marchandises s'élève ainsi à -62,2 milliards d’euros (-48,1 milliards pour l'ensemble de l'année 2016).

Corroborant cette tendance, dans un point de conjoncture publié le 5 octobre, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) prévoit, de son côté, que les importations augmenteront d'ici la fin de l'année de 3,9 % (après 4,2 % en 2016), alors que les exportations, elles, accélèreront de +3,3 % (après 1,9 % l'année précédente). La reprise de l'investissement explique la hausse des approvisionnements extérieurs. Les entreprises investissant, elles importent plus, en particulier des biens d'équipement qu'elles ne produisent pas et sont contraintes d'acheter à l'étranger. D'après l'Insee, les chefs d’entreprise prévoient ainsi d’accroître leurs dépenses d’investissement de 3,9 % en 2017 après +3,4 % en 2016. Quant aux exportations, « profitant partiellement de la reprise du commerce mondial, mais aussi du retour des touristes et du redémarrage des centrales nucléaires », elles vont accélérer de +3,3 % en 2017 après +1,9 % en 2016.

Le déficit commercial se réduit en août par rapport à juillet

Si pendant les huit premiers mois de l'année le déficit commercial de la France s'est creusé, en revanche, durant le mois d'août, la Douane a noté une amélioration. De façon concrète, après s’être creusé en juillet sous la poussée des importations (voir notre article), il s’est nettement réduit en août pour s'établir à -4,5 milliards d’euros après -5,9 milliards le mois précédent, d’après les derniers chiffres mensuels de la Douane publiés le 6 octobre. Tirées par la vente de deux satellites et soutenues par la fermeté des livraisons de produits agroalimentaires et de machines industrielles, les exportations ont augmenté de +1,4 % en août par rapport à juillet atteignant 39,8 milliards d’euros, tandis que les importations, en baisse de -1,8 %, après +2,9 % en juillet, sont retombées à 44,3 milliards d’euros.

Dans l'industrie aéronautique et spatiale, les exportations, remarquent les Douanes, ont bénéficié en août de livraisons définitives d’Airbus « plus fermes » ainsi que de la vente de deux satellites aux États-Unis pour un montant avoisinant les 270 millions d’euros. Les livraisons de l'avionneur européen ont en effet atteint 1,86 milliard d’euros pour 23 appareils contre 1,58 milliard d’euros générés en juillet pour la vente de 19 appareils. Après la mauvaise performance des exportations aéronautiques en juillet du fait d’un nouveau repli des livraisons d’Airbus, le niveau des ventes définitives « est cette fois dans la norme pour un mois d’août au cours duquel les livraisons sont traditionnellement moindres », observe la Douane.

La fermeté des ventes de produits agroalimentaires a également contribué selon la Douane à la hausse des exportations en août. Les expéditions de produits des industries agroalimentaires (IAA) ont été soutenues par les livraisons de boissons alcoolisées, en particulier « très fermes pour les vins », détaillent la Douane, à destination de l'Amérique du Nord, l'Asie et Union européenne (UE). En outre, les exportations de cognac vers les États-Unis et la Chine ont maintenu leur haut niveau.

Quant aux exportations de produits agricoles, elles ont continué, pour leur part, de se redresser. Les ventes ont notamment été soutenues par la relance des livraisons de céréales : orge vers l’Arabie saoudite, la Chine et l’UE, blé vers l’Afrique (Algérie, Égypte, Côte d’Ivoire et Maurice, pour l’essentiel). Les importations, de leur côté, se sont effritées, et le solde déficitaire depuis un an  est ainsi redevenu positif +100 millions d'euros.
S'agissant des exportations de machines industrielles et agricoles, celles-ci, constate la Douane, sont reparties « de l’avant » (+2,2 %) après plusieurs mois de stagnation, bénéficiant de livraisons plus fermes vers l’Asie, l’Amérique et l’UE.

Néanmoins, malgré cette embellie de la balance commerciale tricolore enregistrée au mois d’août sous l'effet de la hausse des exportations conjuguée à la baisse des importations, le commerce extérieur, estime l'Insee, va continuer à peser sur la croissance française, laquelle atteindrait +1,8 % en 2017, après trois années de croissance modeste autour de 1 %. D'après l'institut, le commerce extérieur continuerait de peser sur la croissance française en 2017 mais moins fortement qu’en 2016, lui ôtant 0,3 point de PIB (après -0,8 point en 2016).

Venice Affre

Pour en savoir plus :
*Consultez l'étude mensuelle (août 2017) des chiffres du commerce extérieur de la Douane en fichier PDF

Pour prolonger :
Commerce extérieur / Export : au-delà du déficit, quelques bonnes nouvelles

Chiffres du commerce extérieur - Août 2017 - Douanes

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Pays & marchés