X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Carrières

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Formation   •   Commerce international   •   Moci   •   
13 mars 2017

Expatriation / Trophées : les sept Français distingués à Paris par Lepetitjournal.com

D.R.© D.R.

Sept Français partis vivre à l'étranger ont été distingués le 7 mars au Quai d'Orsay (notre photo) pour leur parcours « remarquables » lors de la cinquième cérémonie de remise des "Trophées des Français de l’étranger" organisée par Lepetitjournal.com. La cérémonie a été ouverte par Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger en présence d'Hervé Heyraud, fondateur du site Internet Lepetitjournal.com. Voici les lauréats 2017 :

- Catégorie Art de vivre (parrainé par Air France) :
Sébastien Sicot, 41 ans, originaire de Saint-Gilles Croix de Vie (Vendée). Ce ferronnier formé chez les Compagnons du devoir, s’est installé au Vietnam en 2010 avec son épouse vietnamienne avocate de profession qu'il a suivi dans le cadre d'un projet de carrière. Sébastien Sicot créé sa société dans le nord du pays à Hanoï. Trois ans plus tard, il migre dans le sud du pays où il implante son entreprise Sicot French Steel à Hô-Chi-Minh-Ville, poumon économique du pays. Le Français réalise des projets d’agencement de bars et de restaurants. Très vite, son équipe s'agrandit avec 10 ouvriers vietnamiens, 2 Français chefs de production et un designer project manager au bureau d’études.
Passionné par son métier, Sébastien Sicot forme de jeunes apprentis au métier de ferronnier grâce à la transmission de son savoir-faire acquis au cours d'une dizaine d'années passées chez les Compagnons. « 65 % de la population vietnamienne a moins de 25 ans », rappelle-t-il. La moyenne d'âge dans ses ateliers est de 22 ans. « Mon métier, confie-t-il au Moci, c'est de former les jeunes pour leur transmettre mon savoir-faire ». Le maître-ferronier a su imposer son style français. Il est plébiscité aujourd’hui par les particuliers. Il vient de livrer à un riche client une commande « hors norme », spécialement conçue pour sa villa de style français. « Le client souhaitait un portail d'inspiration du Parc Monceau à Paris ». Sébastien Sicot et ses équipes lui ont confectionné un portail de 4,5 tonnes et de 7,5 mètres de haut. « Je n'ai pas de concurrence sur le savoir-faire et le design », se réjouit-il. Depuis le Vietnam, Sébastien Sicot cible dans la région Singapour et Hong Kong, des marchés qui avec d'importantes opportunités. « Mais Doha et Dubaï au Moyen-Orient sont aussi des zones intéressantes ».

- Trophée Éducation (parrainé par le Cned) :
Adrien Bouillot, 25 ans (Nogent-sur-Marne). À son arrivée au Ghana en 2015, Adrien Bouillot crée une application mobile d’e-learning « Chalkboard » à destination des universités et des ONG. Celle-ci fonctionne sur tous les téléphones et sans connexion Internet. Un an plus tard, son entreprise compte 6 personnes, gagne des prix et attire capitaux et talents. « Chalkboard » a permis d’améliorer les conditions d’études de plus d’un millier d’étudiants.
Fort de ce succès, le jeune homme prépare une levée de fond pour se développer et toucher encore plus d’étudiants au Ghana et dans les pays limitrophes. L'Institut national polytechnique de Côte d'Ivoire, situé à Yamoussoukro, va se doter de l'application. « On regarde maintenant du côté du Sénégal et du Nigeria », indique Adrien Bouillot. « On cible désormais toute l'Afrique, nous avons 53 marchés à conquérir ! ».

- Trophée Social et humanitaire (parrainé par la Caisse des français de l’étranger) :
Charles-Edouard Catherine, 28 ans, originaire de Rennes, directeur de l’ONG « Surgeons of Hope ».
En 2012, tout juste diplômé de Sciences Po, Charles-Edouard Catherine part aux États-Unis pour des raisons personnelles. Il se lance dans l’humanitaire et crée «Surgeons of Hope », spécialisée dans la chirurgie cardiaque pédiatrique en Amérique latine. L’ONG se spécialise dans le mécénat en chirurgie cardiaque pédiatrique en Amérique latine. Grâce à ses équipes, ce sont plus de 20 000 consultations et 500 opérations à cœur ouvert qui sont réalisées chaque année.

- Trophée Jeune espoir (moins de 30 ans, parrainé par Le Monde et Courrier Expat)
Pierre-Emmanuel Largeron, 25 ans, chef d’orchestre (Pertuis).
A 16 ans, 1er prix de violon, titulaire d’un D.E.M, et après une année à la Sorbonne, il traverse la Manche pour perfectionner son art auprès de grands noms. Ce prodige de la musique sort diplômé à 21 ans d’un Master en Arts de l’Université de Londres, ainsi que du diplôme d’honneur avec la plus haute mention de la Royal Academy of Music. Parallèlement, il poursuit sa formation afin de devenir chef d’orchestre et organise des concerts. Un premier événement caritatif pour les victimes du tsunami de Fukushima a permis de récolter 20 000 euros.

- Trophée Entrepreneur (parrainé par Humanis)Virginie Simon, 34 ans, CEO et cofondatrice de « Mysciencework.com ».
Originaire de Tours, Virginie Simon, 34 ans, crée après sa thèse en nanotechnologie contre le cancer le portail web www.mysciencework.com. Le but : accroître la diffusion et l'accès à l'information liée à la recherche scientifique et faciliter les collaborations. Après une levée de fond prometteuse, la plateforme « mysciencework.com » est lancée. Un succès, elle est aujourd’hui utilisée par près d’un demi-million de chercheurs et centralise près de 66 millions de publications scientifiques et brevets.

- Trophée Ancien élève des lycées français à l’étranger (parrainé par l’AEFE)
Nicolas Vadot, 46 ans, dessinateur et vice-président de « Cartooning for peace ». Bachelier du lycée français Jean Monnet de Bruxelles, Nicolas Vadot franco britannico-australien, poursuit ses études supérieures à Bruxelles à l'ERG, d’où il sort diplômé en 1993. Il entre la même année en tant que dessinateur au Vif/L'Express, puis au quotidien économique Les Echos en 2008. Passionné et engagé, il publie plus de 600 dessins de presse par an et devient son propre éditeur en 2015.
Depuis 2003, il est vice-président de Cartooning for Peace, un réseau international de dessinateurs de presse engagés qui combattent, avec humour, pour le respect des cultures et des libertés. L’association a été créée suite aux dramatique réactions de la publication des caricatures de Mahomet.

- Trophée Prix du public (parrainé par la Banque transatlantique)
Ingrid Jean-Baptiste, actrice quitte Paris pour New York où elle crée le Chelsea Film Festival. Cette manifestation propose à des réalisateurs, producteurs et acteurs émergents de se faire connaître et de participer à de nombreux festivals de films à New York, aux États-Unis et dans le reste du monde.

Rappelons que les Trophées des Français de l'étranger sont un événement annuel qui vise à mettre à l’honneur les « parcours remarquables de compatriotes établis à l’étranger », qui se distinguent dans l’éducation, l’environnement, l’entreprenariat ou encore le social et l’humanitaire. La cérémonie met à l'honneur le parcours « étonnant » de sept jeunes français ayant réussi hors des frontières hexagonales. Depuis la première édition en 2013, sept catégories composent ces prix, remis par un parrain. Cette année, un nouveau prix a été créé, celui de l’Ancien(ne) élève des lycées français à l’étranger. Ce prix est parrainé par l’Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE).
Parrain de cette 5ème édition, Serge Betsen, ex-international de rugby et capitaine de l’équipe de France désormais expatrié à Londres, a souhaité apporter son soutien et partager son expérience avec les lauréats. Il a également reçu un prix d’honneur pour son engagement.

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Carrières