Guides & Livres > accéder à la librairie

L'import en 10 étapes - Guides à l'usage des nouveaux importateurs

L'import en 10 étapes - Guides à l'usage des nouveaux importateurs

DATAS Contenus récemment mis en ligne
Articles les plus lus
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois

Mécanique : la crise en Europe pèse sur les résultats

01/03/2013 / France - Europe - Mécanique - Commerce extérieur - Organisations professionnelles

© Francois Pargny

La mécanique française peut être soucieuse. La contraction du marché européen, constatée l’an dernier, devrait s’accroître en 2013, alors même que Jérôme Frantz, le président de la Fédération des industries mécaniques (FIM), reconnaissait que le bilan 2012 qu’il présentait le 27 février était déjà « mitigé ».


Avec une progression générale de 2,8 %, l’activité de la mécanique a fait mieux que l’ensemble de l’industrie, qui a accusé un recul de 2,2 %. Mais le chiffre d’affaires de la profession, supérieur à 113 milliards d’euros, n’a pas encore renoué avec les résultats d’avant crise, dont un pic à 116 milliards en 2008.


L’Europe représente encore plus de 61 % de l’export


Malgré une ouverture progressive vers les pays émergents, l’Union européenne (UE) demeure de loin le premier débouché extérieur, avec une part de 51,9 %, contre 15,1 % aux premiers (Chine, Inde…). Les plus fortes baisses des livraisons ont été enregistrées avec l’Espagne et l’Italie et, si Jérôme Frantz se félicite « d’une belle progression » en Europe hors UE, il n’est pas certain que la mécanique française puisse retrouver les mêmes scores cette année. Au total, le continent absorbe ainsi plus de 61 % des ventes extérieures de la mécanique française.


L’assureur crédit Coface, en effet, s’inquiète d’une « contamination » générale de la crise à l’Europe à partir de l’épicentre de la zone euro, c’est-à-dire l’Espagne et l’Italie (lire, à cet égard, notre article sur Coface). La puissante économie allemande est elle-même entraînée dans une spirale négative. Or, l’Allemagne a compté l’an passé pour 14,8 % dans les exportations tricolores, soit près de 2,5 fois plus que la Chine.


Globalement, les exportations de la mécanique française ont augmenté de 2,9 %, soit légèrement plus que l’Italie (+ 2,8 %), mais moins que l’Allemagne (+ 4,2 %). Sans doute, « les écarts se réduisent », se félicite Jérôme Frantz. Reste que la croissance des ventes de l’Hexagone à l’étranger est inférieure à celle de l’ensemble de l’Europe (+ 4,1 %).


François Pargny


Pour en savoir plus


Sur notre site, cliquez dans la rubrique « Entreprises & secteurs » et choisissez « Mécanique » pour accéder à tous nos contenus 

Abonnez-vous - Publications - Contacts - Publicité - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Conditions générales de vente
LE MAGAZINE PÔLES ACCÈS DIRECT SERVICES LETTRES / ALERTES
Lire en ligne
Derniers numéros
Archives
S'abonner
Guides
Librairie
Pays & marchés
Entreprises & secteurs
Transports & logistique
Juridique, douane & fiscalité
Finance & assurance
Carrière
Aides
GPS business
Actualités
Dossiers
Guides
Actualités réglementaires
Fiches Pays
MOCI TV
Annuaire
Appels d'offres
Archives
Agenda
Formations
Evénements Conseil
La Lettre confidentielle
L'Alerte confidentielle
Mes Alertes
Le Best Of
le partenaire des médias
CONTENU PAYANT - Ce contenu est payant ou bien réservé aux abonnésFermer